▲ Chronique du Monde Sans Nom ▲

Carmen de Le bloc-notes de Carmen a publié hier une jolie Chronique du Monde Sans Nom. J’ai réellement apprécié nos échanges et je suis ravie de constater que mon roman lui a plu.

Les chroniqueuses littéraires sont à chaque fois aussi investies qu’honnêtes, aussi passionnées que sérieuses et désireuses de chroniquer leurs lectures avec sincérité et transparence. Je remercie chaleureusement celles qui ont pris de leur temps afin de se plonger dans les péripéties de Liia et Simen. Les échanges que je peux avoir avec elles sont un + que j’apprécie à sa juste valeur. Merci Carmen.

Voici ce qu’elle dit du Monde Sans Nom :

▲▲▲

Cette lecture qui m’a gentiment été envoyée par l’auteure est une très belle découverte pour moi. Le petit bémol pour moi fût de lire sur mon smartphone car le texte n’est pas encore en format epub, c’est un détail infime une fois plongée dans la lecture mais elle peut en réfréner certains. Le Monde sans Nom est une histoire fantasy qui mêle différents univers ce qui la rend riche et travaillée. Les personnages ont tous une personnalité assez forte, et sont avant tout guidés par leurs sentiments, leurs émotions; ce qui les rend vraiment attachants et d’autres un peu trop émotifs. Parmi eux l’héroïne Liia possède un tempérament bien trempé et appartient au peuple chamanique des Neyri. Un peuple où le prénom d’une femme est inviolable, le conservant comme le plus précieux des cadeaux à offrir à son futur mari. Une malheureuse rencontre va la contraindre à se retrouver sur une terre auprès d’un peuple qu’elle craint.. 
Les mœurs et coutumes des différentes ethnies rencontrées sont quelque chose que j’apprécie découvrir dans mes lectures et j’étais ravie de voir ce que C.Nadal avait réussi à construire; un roman à l’ambiance singulière avec des codes que je n’ai pas retrouvé dans mes précédentes lectures. Comme pour la 5èm vague, on retrouve un récit construit autours de différents angles de vision : celui des deux protagonistes, Liia et Simen. Et là encore j’ai pris plaisir à vaguer d’un point de vue à un autre, je trouve ce style très efficace et immersif. Ne m’attendant à rien de particulier avec cette lecture et ne sachant vraiment pas dans quoi le récit m’entrainait je me suis laissée entièrement et aisément prendre dans les mots de l’auteure. Le point fort d’ailleurs de celle-ci; il y avait certaines scènes où je pouvais ressentir exactement les émotions des personnages, visualiser les lieux décrit, m’ancrer dans cet univers avec peu de mots. L’histoire est quant à elle assez bien dosée, romance et actions saupoudrée d’une touche d’humour comme j’apprécie. J’ai pas mal ris et ces moments de détente je les dois à Yulian, un personnage que j’affectionne particulièrement qui j’espère vous plaira tout autant qu’à moi si vous décidez de lire cette histoire. L’auteur met à disposition son histoire sur Wattpad pour les habitués ( ICI ) mais également sur son blog ( PAR-LÀ ). Un des petits bonus aura été pour moi de pouvoir m’entretenir avec elle et lui faire part de mon ressenti, développer certains aspects et lui poser toutes les questions que je voulais, c’est une belle expérience qui a su rajouté du charme à ma lecture..
▲▲▲
Merci encore Carmen.
Vous pouvez retrouvez sa chronique ici.

4 Commentaires

  • Coucou Christelle ! Merci encore de m’avoir fait confiance, d’avoir échangé avec moi, de ne pas avoir pris peur en lisant mes remarques. J’ai pris cette chronique à cœur, surtout lors de nos échanges ne voulant qu’améliorer le potentiel déjà immense de ton roman. J’espère que la suite sera aussi géniale que le premier tome et que j’aurai la chance de la découvrir ! Bon week-end de Pâques ♥

    • La Petite Annaée dit :

      Coucou Carmen,
      Comme je te l’ai dit, les remarques bienveillantes font toujours avancer et il me semble évident que ce tome du Monde Sans Nom étant mon premier « vrai » travail, il est évidemment perfectible. Je n’avais aucune raison d’avoir peur en lisant ton ressenti puisque tu l’as fait avec intégrité et honnêteté. Je te remercie d’avoir consacré du temps et de l’énergie pour ta chronique (sincèrement) et je te dis à très vite. Une ÉNORME bise.
      (PS : la suite *dans ma tête* est topissime ^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *